Racisme et sport, causes et conséquences

Patrice evra, balotelli, Teddy Riner, Dani Alves, qu’ont ces sportifs en commun ? Et bien excepté le fait qu’ils soient sportifs de haut niveau, ils ont tous été victime de racisme. Des sales noirs aux bananes lancées sur les terrains, en passant par les chants racistes de supporters malintentionnés, nombreux sont les actes de racismes présent dans le sport. La plupart viennent de l’extérieur des stades, à l’extérieur des pelouses ou des tatamis. Le racisme a été si prépondérant qu’il a créé aujourd’hui un traumatisme. Et i est difficile pour certain de faire preuve de discernement, et beaucoup crient vite au racisme, même lorsqu’il n’a aucun lieu d’être. D’où vient ce racisme, d’où vient cette haine raciale, et quelles en sont donc les répercussions, les conséquences sur le terrain ?

Sur RMC, un invité inconnu s’était prononcé sur le cas patrice evra et avait enflammé le plateau. Récemment, tonton Pat, qui apparemment apprécie beaucoup ce jeu a fait couler beaucoup d’encre. Son licenciement de l’olympique de Marseille a été motivé par un acte violent et antisportif du joueur. Lors d’un match d’europa ligue à bucarest, des supporters sont descendus pour l’insulter, moquant son manque de rigueur, et ses faibles performance. L’abruti de joueur a répondu en balançant un coup de pied dans la tête du fan. Ce dernier à porté plainte, et le défenseur gauche du club phocéen a été licencié du club pour faute grave.

RMC est revenu sur cet évènement, et un invité a alors clamé la défense d’Evra. Il prononce alors des mots hors de propos, et assez ridicules. “Quand on est victime de racisme depuis une vingtaine d’année, quand on est stigmatisé à cause de sa couleur de peau, il est normal que l’on réponde violemment a t il dit”. Certe, la cause qu’il défends est louable, mais totalement hors de propos. L’host s’est alors emporté en lui disant d’arrêter de tout ramener au cas du racisme, ce cas n’ayant aucun rapport. ALors, tout le plateau s’est emporté et le débat sur le cas n’a pas pu avoir lieu. L’affaire Benzema a aussi été entachée, par des détracteurs criant au racisme de la part du sélectionneur bleu, dans sa décision de ne pas retenir l’attaquant madrilène dans sa liste des 23.

Cet évènement est assez symptomatique d’une chose, la prépondérance du racisme dans le sport, et en particulier dans le football. En 2013, Dani Alves avait effectué un geste fort, plein de sagesse et de puissance. Lors d’un match du FC Barcelone contre une équipe mal classée, une banane a été lancée au joueur, rapport à sa couleur de peau, comparant ainsi le joueur noir de peau à un singe. Dans Alves récupère alors la banane, l’ouvre, la mange, et tire le corner.

Cette réponse au racisme est belle et pleine d’espoir mais elle est une fois de plus une démonstration du racisme. D’où vient ce racisme sportif ?

Prépondérant en Italie, le racisme sportif vient, comme du racisme ordinaire, d’une peur de la part de supporter. Une peur et une haine raciale, qui en plus vient de la part d’équipe dominée. Mario Balotelli par exemple, n’a jamais été autant victime de racisme que lorsqu’il jouait pour ‘AC Milan, Et que son équipe était victorieuse.

Le racisme semble donc, même s’il détient une place de taille, devenir de moins en moins fort, et est surtout rejeté par la majorité des supporters.